Scottsdale, La Mecque du Golf – pulié sur lapresse.ca le 17 janvier 2011 – Olivier De Grosbois.

Avec ses 200 terrains de golf, la région de Scottsdale, à la périphérie de Phoenix en Arizona, est un véritable paradis pour les golfeurs qui désirent fuir l’hiver québécois pour aller pratiquer leur sport favori dans un paysage de rêve

Jouer au golf en Arizona est une expérience unique et vous aurez autant besoin de votre appareil photo que de vos bâtons. Une chose frappe, dès le premier coup d’oeil: la verdure parfaite et quasi surréaliste des terrains situés en plein coeur de paysages désertiques. Le golfeur habitué aux parcours québécois où les lacs et les arbres abondent sera dépaysé à coup sûr…

Avec 330 jours d’ensoleillement par année, le climat sec de l’Arizona est idéal pour la pratique du golf. À part l’été où la chaleur est suffocante, on peut y profiter de températures agréables à longueur d’année. Les mois de janvier à avril constituent toutefois la haute saison.

À proximité de Scottsdale, une banlieue huppée de Phoenix, se trouve une panoplie de terrains de golf de haut calibre. L’un d’entre eux est le Troon North Golf Club, qui est considéré comme un des plus beaux parcours de l’Arizona. Dessinés par l’ancien golfeur professionnel Tom Weiskopf, ses deux 18-trous, le Pinnacle et le Monument, s’étendent chacun sur plus de 7000 verges. Pas besoin d’être un pro pour s’y amuser, malgré ses nombreuses difficultés, mais les coups de départ se doivent d’être précis, car les allées sont étroites. Et les verts sont très rapides et ondulés, dignes d’un terrain de la PGA. Il faut donc diminuer la force des coups roulés en descendant pour ne pas se retrouver à l’extérieur du vert! De nombreux cactus bordent le parcours et plusieurs d’entre eux sont troués comme des gruyères, résultat de balles de golf frappées par des joueurs maladroits…

Au Boulders Resort Golf Club, on a l’impression de revenir à l’ère préhistorique. Les 36 trous, qui longent le désert Sonora, sont encastrés dans d’immenses rochers. Les six premiers trous du parcours sud sont particulièrement plaisants à jouer. Entre deux coups de fer, les golfeurs peuvent contempler les affleurements rocheux spectaculaires.

Du golf au milieu des canyons

Mon coup de coeur va toutefois au Gold Canyon Golf Resort. Ne serait-ce que pour ses panoramas magnifiques. Un de ses deux parcours, le Dinosaur Mountain, a été classé terrain favori du public en Arizona deux années de suite. Chaque trou offre un spectacle extraordinaire et une occasion de sortir son appareil photo. Difficile de rester concentré sur sa ronde lorsqu’on joue au milieu de canyons à couper le souffle. Plusieurs tertres de départ offrent des vues imprenables sur les montagnes environnantes et les allées ondulées sont d’un vert immaculé. On peut également admirer les luxueuses demeures en bordure du parcours.

Moins dépaysant, le Raven Golf Club at South Mountain offre une conception plus conventionnelle et semblable aux terrains qu’on retrouve au Québec, avec des allées encadrées par des milliers d’arbres matures. On a la surprise d’y retrouver quelques lacs, chose rare en Arizona, et les nombreuses fosses de sable sont intimidantes. Pour l’aspect visuel, il n’est toutefois pas dans la même classe que les trois autres golfs visités.

Il ne s’agit là bien sûr que d’un modeste échantillon de la suite ininterrompue de terrains qui s’offrent aux mordus du golf à Scottsdale. Vous pouvez par exemple aller jouer dans la cour des grands au TPC Stadium, qui accueille chaque année un tournoi de la PGA au début du mois de février.

Les frais de ce voyage ont été payés par Voyages Gendron.